FLASH INFOS
Match en retard 9è jounée Championnat Réserves : L'Afad bat (1-0) Bassam au Parc des Sports le lundi 6 janvier                     Tous les résultats 13ème j. Ligue 1 : Soa // Africa (1-1), Issia // Racing (1-1), Asi // Bassam (1-1), Afad // Gagnoa (1-1), Bouaké // Tanda (3-0), Wac // Sol FC (1-0) et Asec // FC San Pedro (0-1)                    
LES DERNIERES NEWS DU SPORT...
KODJOVI OBILALE (EX-GARDIEN TOGOLAIS)
«L’EMOTION EST TOUJOURS VIVE LORSQU’ON PARLE DE CABINDA»

Il est un des symboles du drame de Cabinda, lorsque le bus de l’équipe de football du Togo a été mitraillé par des indépendantistes, dans l’enclave angolaise de Cabinda. C’était le 8 janvier 2010. Dix ans plus tard, l’ex-gardien de but des « Éperviers » Kodjovi Obilale, revient sur sa blessure au dos et les semaines cauchemardesque qui ont suivi.

 Comment vous portez-vous physiquement, dix années après avoir été grièvement blessé à Cabinda. Avez-vous retrouvé votre état physique d’avant 2010 ?

Je n’ai pas pu retrouver mon état physique de 2010 parce que bon, voilà… Et puis il y a l’âge qui passe. Parfois, physiquement, je tiens. D’autres fois, c’est moins bien. C’est en dents de scie. Parce qu’il y a toujours des antécédents médicaux, des douleurs neurologiques. Mais bon, c’est mieux qu’avant… Je tiens bon. Je suis autonome ce qui est déjà pas mal. Donc, je relativise, par rapport au fait d’avoir cette chance.

Lorsqu’on vous dit « Cabinda », dix ans après, est-ce que l’émotion est toujours aussi vive pour vous ?

Oui, elle est toujours vive lorsqu’on parle de Cabinda ou de l’Angola. Cette tragédie a laissé beaucoup de traces dans la vie de chaque Togolais et des victimes. C’est un peu complexe et compliqué… Cabinda, Angola, Afrique du Sud [où Kodjovi Obilale avait été soigné, Ndlr]… L’émotion est toujours palpable.

Quels souvenirs précis conservez-vous de cette journée du 8 janvier 2010 ?

Très sincèrement, je n’ai pas de souvenir précis. Je dirai que tout est mitigé. Il y a les sentiments de peur, de révolte, de haine, de désespoir… C’est tout ce que j’ai gardé comme souvenir. Après, pour parler du seul côté positif de ce drame, oui, je suis encore en vie.

Est-ce que dix ans après, vous vous dites que vous avez été respecté à la hauteur de ce que vous avez pu vivre ? On se souvient notamment que la CAF avait réagi de manière très polémique en suspendant le Togo et en considérant que la délégation togolaise avait commis une erreur en se rendant à Cabinda en bus. À l’époque, ça avait été vécu très durement par les Togolais. Comment jugez-vous tout cela, dix ans après ?

Aujourd’hui, mon statut de victime n’a pas été reconnu, au niveau des instances africaines comme la CAF. Il n’y a pas eu de suite. Mais je pense que le nouveau bureau de la CAF est arrivé, avec d'anciens joueurs parmi ses membres, et que tout va pour le mieux. Ils font un boulot extraordinaire. D’ailleurs, j’ai été invité à la finale de la Coupe d’Afrique des nations 2019 en Égypte. Je vais encore en Égypte pour assister à la cérémonie des Trophées de la CAF. Ça reste un signe de reconnaissance, aujourd’hui. Je tiens à remercier le président de la CAF, ainsi que Messieurs Anthony Baffoe et Samuel Eto’o qui militent beaucoup pour mon cas au sein de la CAF.

L’histoire selon laquelle on avait pris le bus, bon, on n’est pas censé savoir ce genre de choses Ça n’engage que les dirigeants. On n’est que des joueurs à qui l’on dit d’embarquer. Maintenant, ce qui est passé est passé. Il faut voir aussi le fait que, après cette suspension, la CAF a repris le dossier pour lever cette sanction. Je l’ai mal vécu à l’époque parce que j’étais allongé dans un lit d’hôpital avec des tuyaux partout sur le corps. Je l’ai très mal vécu. Mais tout ça reste derrière moi. Et j’espère qu’un jour j’obtiendrai une bonne reconnaissance de mon préjudice, pour pouvoir aider ma famille.

RFI


 

DERNIERES NEWS...
LA COTE D’IVOIRE DANS LE GROUPE D AVEC LE CAMEROUN
LE TIRAGE AU SORT CE MARDI 21 JANVIER
LA CAF REPORTE LE DEBUT DE LA COMPETITION
CE SERA DU 9 JANVIER AU 6 FEVRIERS AU CAMEROUN
MAZEMBE ET MAMELODI EN QUARTS, L’ESPERANCE EN ATTENTE
LE FC SAN PEDRO BROIE DU NOIR AU MAROC!
VOICI LES OPPOSITIONS DU 1ER TOUR
"AUJOURD'HUI, LA CAF EST OUVERTE A TOUT NOTRE CONTINENT…"
«L’EMOTION EST TOUJOURS VIVE LORSQU’ON PARLE DE CABINDA»
IL Y A DIX ANS, LES TOGOLAIS PLEURAIENT A CABINDA….
RETOUR AVORTE A DAKAR POUR SADIO MANE
SADIO MANE ELU BALLON D'OR 2019
LA COTE D’IVOIRE DANS LE CHAPEAU 2
LIVERPOOL EN FINALE, KEÏTA NABY BUTEUR!
BASSAM S'OFFRE L'ASEC ET SUCCEDE AU LYS DE SASSANDRA
HOMME DU MATCH


HOMME DU MATCH (SOA-AFAD) , NIAMPA MOHAMED, LE POUMON !!! L'Afad d'Abidjan est revenue de la capitale politique de la Côte d'Ivoire, le samedi 7 décembre 2019 avec une belle victoire (1-0) obtenue de haute lutte face à la SOA. A l'occasion de la 10ème journée de la Ligue 1. Dans cette rencontre, le jeune (20 ans) et promoteur Niampa Mohamed a crevé l'écran. Lire +