FLASH INFOS
18è journée Ligue 1 : L'Afad attaque l'Asi d'Abengourou ce samedi 22 février 2020 au stade Champroux                     17ème journée Ligue 1 : L'Afad tombe (3-1) devant l'Africa au Parc des Sports ce samedi 15 février 2020                    
LES DERNIERES NEWS DU SPORT...
KOUTCHE KABIROU (INTERNATIONALE BENINOIS, AFAD)
"LE TITRE DE CHAMPION EST JOUABLE…."

L'international béninois, Kouchté Kabirou, est le nouveau joueur clé  de l'attaque de l'Afad d'Abidjan. Transfuge du Williamsville Athletic Club (WAC) au dernier Mercato de janvier 2020, il a déjà fait parler sa poudre. En deux matches, il a inscrit un triplé face à Issia Wazi le dimanche 9 février dernier au stade Biaka Boda de Gagnoa à l'occasion de la 16ème journée de la Ligue 1. Dans cet entretien, il se réjouit de son arrivée dans le club du Président Jacques Anouma.

Après votre premier triplé contre Issia Wazi à Gagnoa en deux matches joués avec l'Afad, quel sentiment vous anime ?

C'est véritablement un sentiment de joie et de fierté. Je suis vraiment content. Et je remercie mes coaches qui m'ont fait confiance et mes coéquipiers qui m'ont aidé à marquer ces buts. J'espère continuer dans ce sens pour le bonheur de tous les membres de la famille de l'Afad. .

Pour vous, qu'est-ce qui a fait le déclic dans cette rencontre que vous avez gagné facilement (6-1)?

Au début, nous avons un peu confondu vitesse et précipitation. Parce que nous voulions marquer dès les premiers instants du match. Il a fallu que nous posions le ballon pour casser nos adversaires. Et notre milieu de terrain a joué son rôle. Nous les attaquants, nous avons été bien servis. Notre domination a donc payé.

Peut-on dire que ce triplé vous libère ?

Effectivement. Ce triplé me met plus en confiance. Et j'espère continuer dans ce sens dans les prochains matches. En tout cas, je remercie encore le coach qui n'a cessé de m'encourager.

Contre l'Asec, il semble que vous n'étiez pas dans votre assiette

Il faut dire que face à l'Asec, nous n'avons pas su gérer la pression. Et nous nous sommes laissé faire. L'adversaire a profité de notre faiblesse pour nous gagner. C'était un match très difficile.

Personnellement, vous pensez que l'Afad peut jouer le titre de champion après avoir obtenu les 30 points qui la maintient désormais, en Ligue 1?

Oui pourquoi pas ? Nous sommes outillés pour jouer le titre. Nous, les joueurs, notre objectif, c'est de tout faire pour être champions de Côte d'Ivoire. Et notre coach (NDLR: Alain Yonsian) nous encourage dans ce sens. Il nous a dit de saisir toutes les bonnes occasions pour avancer vers le haut.

Vous étiez au WAC depuis la saison dernière où vous avez joué la première phase de la Ligue 1 cette saison. Comment avez-vous atterri dans ce club ?

Les dirigeants du WAC sont allés me chercher au Niger, précisément à l'AS Nigelec (1ère division) la saison dernière. Après un mauvais début, nous avons terminé en beauté à la 7ème place. Je me sentais bien. J'ai donné le meilleur de moi-même

Pourquoi avez-vous quitté le WAC alors?

J'ai quitté le WAC parce que je voulais changer d'air. Il n'y pas eu de brouilles entre les dirigeants du WAC et moi. J'ai préféré l'Afad sur conseil de mon manager. Il m'a dit que c'est l'un des clubs sérieux de Côte d'Ivoire. Après mon premier entraînement, j'ai été retenu par le coach Alain Yonsian. Et mes coéquipiers m'ont bien accueilli. C'est vrai que le WAC ne voulait pas me laisser partir. Mais, j'avais déjà fait mon choix. Et j'en suis heureux.

Comment vous voyez déjà votre avenir avec l'Afad?

Je pense que depuis mon arrivée, je sens que tout le monde veut de moi. Tous mes amis joueurs me donnent beaucoup de conseils. Pour moi, l'avenir pourrait être radieux. Je me sens, en tout cas, très à l'aise à l'Afad.

Quel discours les dirigeants de l'Afad vous ont tenu pour vous séduire ?

C'est le Président Laurent Boli qui m'a reçu. Il m'a expliqué les raisons pour lesquelles l'Afad était un bon choix pour moi. J'ai été séduit par son discours. J'ai donc signé sans difficulté.

Pensez-vous toujours à votre équipe nationale ?

Bien sûr que oui. Comme tout bon joueur, l'équipe nationale est une référence. Et moi, j'y pense régulièrement. J'ai été déjà sélectionné à plusieurs reprises. Avec mon intégration à l'Afad, j'espère avoir un temps de jeu pour me faire voir davantage.

Entretien réalisé à Gagnoa par Jean-Claude Djakus

.

DERNIERES NEWS...
LA CAF CHERCHE VILLES HOTES POUR SES FINALES
LE MALIEN MAREGA QUITTE LE TERRAIN AVEC FRACAS
LE RETOUR GAGNANT DE SADIO MANE AVEC SON 100E BUT
LA CAF PRESENTE SON PROJET DE REFORMES
GUINEE OU SENEGAL : BOUNA SARR HESITE !
LE WAC CASA ET L'ESPERANCE TUNIS EN QUARTS
AGADIR, HOROYA ET AL-MASRY: OK POUR LES QUARTS!
PAS DE QUARTS POUR LE FC SAN PEDRO
L’ANALYSE GROUPE PAR GROUPE
LA COTE D’IVOIRE DANS LE GROUPE D AVEC LE CAMEROUN
LE TIRAGE AU SORT CE MARDI 21 JANVIER
LA CAF REPORTE LE DEBUT DE LA COMPETITION
CE SERA DU 9 JANVIER AU 6 FEVRIERS AU CAMEROUN
MAZEMBE ET MAMELODI EN QUARTS, L’ESPERANCE EN ATTENTE
LE FC SAN PEDRO BROIE DU NOIR AU MAROC!
HOMME DU MATCH


HOMME DU MATCH (SOA-AFAD) , NIAMPA MOHAMED, LE POUMON !!! L'Afad d'Abidjan est revenue de la capitale politique de la Côte d'Ivoire, le samedi 7 décembre 2019 avec une belle victoire (1-0) obtenue de haute lutte face à la SOA. A l'occasion de la 10ème journée de la Ligue 1. Dans cette rencontre, le jeune (20 ans) et promoteur Niampa Mohamed a crevé l'écran. Lire +