FLASH INFOS
LES DERNIERES NEWS DU SPORT...
Les Lions ont de l’orgueil
Ligue 1 de Côte d’Ivoire- 21è journée- Asec-Mimosas- AFAD : 3-3

En marquant son pénalty à la 86è (3-2), l’international burkinabé Aristide Bancé avait certainement cru avoir fait le plus difficile, pour se permettre de venir ostensiblement narguer le président Francis Kacou de l’AFAD. Un geste purement anti-sportif qui aura été logiquement puni avec l’égalisation dans les arrêts de jeu de Brou Manassé N’Goh (3-3,90+1).

En tout cas, en refusant leur mise à mort certaine, alors qu’ils avaient mené 0-2, après seulement dix-sept minutes de jeu, puis devancés au score dans les arrêts de jeu (3-2), Badié Gbagnon et ses coéquipiers ont démontré qu’ils avaient de l’orgueil à revendre. Un message on ne peut plus clair à tous ceux qui entendent profiter de leur rang actuel au classement de la Ligue 1 de Côte d’Ivoire, pour les tenir pour des moins que rien.

On retiendra surtout que pendant une mi-temps, les ex-Académiciens ont retrouvé les vertus du jeu qui ont fait leur renommée en Côte d’Ivoire depuis maintenant une dizaine d’années. Face aux leaders de la Ligue 1 de Côte d’Ivoire, ce dimanche 14 mai 2017, au stade Robert Champroux de Marcory, dans le cadre de la vingt-unième journée, les Lions avaient d’ailleurs été les premiers à rugir et à montrer leurs crocs.

Dès la deuxième minute de jeu et sur coup franc, le défenseur central Konan Kévin Romaric envoyait un véritable missile qui allait s’écraser à l’intérieur du montant gauche des buts gardés par l’international burkinabé Koffi Kouakou Hervé, de retour de Lille, avant d’aller mourir dans les filets (0-1, 2è).

Les Lions sont alors vent débout et font admirer leur beau jeu collectif fait de petites passes suivies d’accélération et de triangulations sur les côtés. Dans leur couloir respectif, les ailiers Sidiki Mohamed Sylla et Kouassi Joël Rodrigue se muaient en de véritables diablotins pour leurs vis-à-vis dépassés par leur vitesse et leurs dribles déroutants.

Dans l’axe, Kassi Kouakou Thierry faisait jouer sa puissance physique et athlétique, qui mettait ainsi en lambeaux une défense de l’Asec Mimosas aux abois. Sur une belle triangulation à la 17è, Kassi Kouakou Thierry embarquait ainsi tout son monde avant de croiser au second poteau (0-2, 17è). S’ils étaient bruyants et confiants en début de match, les nombreux Actionnaires étaient désormais gagnés par le silence imposé par les Lions totalement transfigurés.

Mais qui manquaient pourtant de porter l’estocade avec un troisième but qui aurait coupé les deux jambes à l’équipe jaune et noir. Qui en profitait pour réagir par à coup, avant que Willy Braciano, véritable épouvantail pour les Lions, ne réduisait le score à la 34è (1-2).

Si les Lions réussissaient à regagner les vestiaires avec leur avance, ils en revenaient avec une toute autre disposition sur le terrain, qui laissait malheureusement la maîtrise du jeu à leurs adversaires qui s’y adonnaient ainsi à cœur joie. Trois minutes seulement après la reprise, c’est encore Willy Braciano qui surgissait incroyablement au cœur de la défense des Lions pour égaliser d’une frappe limpide (2-2, 48è).

Désormais maîtres du jeu, les Mimosas appuyaient sur l’accélérateur et usaient surtout d’engagement disproportionné pour arrêter les Lions. En retour, ils procédaient par des contres ultra-rapides. Sur l’un d’entre eux, le latéral Ibrahim Bah, pris de vitesse, ne peut éviter le choc avec son vis-à-vis. C’est le penalty que n’hésite pas à accorder l’arbitre Diomandé Abdoul Karim. Préposé, Aristide Bancé n’avait aucune peine à prendre à défaut Ulrich Edan (3-2, 86è).

En pôle-position pour la première fois du match, les Mimosas tentaient d’achever de mettre littéralement à mort les Lions, question de se mettre définitivement à l’abri. Mais c’était sans compter avec la rage de vaincre et l’orgueil de ces derniers. Qui repoussaient plusieurs fois la sentence avant d’y échapper définitivement.

Sur une action rondement menée dans le couloir gauche de la défense adverse dans les arrêts de jeu, la balle finissait par échoir dans les pieds de N’Goh Manassé, qui remettait les pendules à l’heure (3-3, 90+2). Une égalisation in extrémis qui mettait dans le désarroi des Actionnaires venus avec le secret de prendre leur revanche après leur défaite du match aller (2-1).

Cecom AFAD

Tous les résultats de la 21è journée

Asec Mimosas- Afad : 3-3

As Tanda- Sporting : 1-0

Soa- Stade d’Abidjan: 1-0

Fc San-Pédro- Asi d’Abengourou : 0-0

Africa Sports- Séwé Sport : 3-0

Wac- As Denguélé d’Odiénné: 2-0

FC Moossou- Jca- T (ce lundi 15 mai à partir de 15 h 30 au Champroux).

 

 

DERNIERES NEWS...
param name='movie' value='http://www.afrikatv.net/web/mini.swf' />