FLASH INFOS
Programme suite et fin 10è J Ligue 1 / Asi-FC San Pedro au Champroux (18h) : Programme suite et fin 10è J Ligue 1 / lundi 11 décembre, Bassam-Moossou au Champroux (15h30)                     Soa-Afad (1-2), Tanda-Gagnoa (0-1), Bouaké FC-WAC (0-0), Asec-Africa (1-0) : Résultats partiels 10è j Ligue 1/ Stade-Sewé (0-0)                    
LES DERNIERES NEWS DU SPORT...
Abdoulaye Traoré dit Ben Badi (ancienne gloire)
« Je suis heureux d’être dirigeant à l’AFAD »

Après une carrière des plus abouties avec l’Asec Mimosas et les Eléphants de Côte d’Ivoire, l’ancien attaquant-buteur, Abdoulaye Traoré dit Ben Badi, entame une carrière de dirigeant à l’AFAD. Nous l’avons rencontré. Le « Mouton d’Or » parle….

Vous voilà dirigeant après votre carrière riche de footballeur. Est-ce une nouvelle vie qui commence pour vous ?

Je crois effectivement que nous sommes à une autre étape de notre vie. Certains ont peut-être voulu nous voir entraîner, comme c’est souvent le cas pour les anciens joueurs. Mais, nous ne sommes pas tous obligés de passer par là. Avec Alain Gouaméné, nous sommes dirigeants de l’AFAD et je pense que cela nous responsabilise un peu plus et nous permet d’atteindre un autre palier. Nous aurons l’opportunité de partager avec nos cadets nos expériences et c’est une bonne chose…

Vous attendiez-vous à assumer un jour la fonction de dirigeant ?

Pourquoi pas ? Mais, en dehors de ça, je reconnais qu’être dirigeant demande beaucoup d’efforts et de sacrifices. Toutefois, je vous rassure que nous sommes outillés pour ce faire, parce que préparer pour. Chacun de nous a ses défauts et ses qualités. Mais,  il s’agira de tout donner pour permettre à cette équipe de l’AFAD de passer à un autre palier. Avec l’expérience acquise lors de notre carrière, nous avons l’obligation de rendre cette équipe encore plus forte.

Quelle impression se dégage de vos premiers contacts avec les joueurs ?

C’est plutôt de très bonnes impressions. Alain Gouaméné et moi sommes non seulement  des amis, mais aussi et surtout  des frères. C’est cet esprit de fraternité que nous entendons inculquer aux jeunes. Nous le leur avions fait savoir dès les premiers contacts et ils ont été plutôt réceptifs. Même s’ils savent qui nous sommes, nous leur devons respect, tout en essayant de leur inculquer notre expérience. Je pense que les premiers contacts sont positifs, puisque nous sommes à trois victoires en autant de sorties.

Après trois victoires de rang face aux cadors que sont l’Asec, le Séwé et le Stade d’Abidjan, l’AFAD est désormais attendue par tous….

Effectivement,  c’est justement là que le plus difficile commence pour nous. Puisque, nous sommes désormais attendus par les autres. Nous devons tout faire pour continuer sur notre lancée. C’est là que réside toute la difficulté. Il faudra avoir la tête sur les épaules. C’est d’ailleurs le discours que nous tenons aux jeunes.

Connaissant votre notoriété nationale et internationale, il faut certainement craindre que vous ne fassiez un peu d’ombre à ces jeunes ?

Non. Pas du tout. Il ne s’agit pas d’écraser qui que ce soit. Nous sommes là plutôt pour apporter nos expériences et inculquer l’esprit d’équipe qui a été notre force lorsque nous étions joueurs. C’est plutôt une bonne chose que ces jeunes nous aient avec eux. Je suis déjà heureux que le courant passe bien entre nous. Il faut donc souhaiter que cela continue et que nos expériences d’anciens joueurs apportent beaucoup à cette équipe de l’AFAD.

Des informations font état du fait que vous n’auriez  pas manifesté votre joie après la victoire face à l’Asec, votre ancien club…..

Si nous n’avons pas manifesté notre joie après avoir battu l’Asec, c’est parce que justement nous savions pertinemment que le chemin est encore long et que le championnat n’est qu’à ses débuts. Sinon, tous les membres du staff dirigeant de l’AFAD étaient contents pour cette belle victoire.

Personnellement, que comptez-vous apporter à cette équipe de l’AFAD ?

C’est une très bonne chose déjà pour moi d’avoir été copté pour être dirigeant à l’AFAD. C’est une très bonne expérience à vivre. Parce que avoir été un grand joueur ne fait pas forcément de vous un grand dirigeant. J’aurai l’occasion de partager d’autres expériences qui vont m’enrichir. Alain Gouaméné connaît mes qualités et sait de quoi je suis capable. Je suis déjà heureux que l’aventure commence bien. Nous souhaitons tous qu’elle se termine de la même façon.

Interview réalisée par Patrice Beket

 

 

   

DERNIERES NEWS...
param name='movie' value='http://www.afrikatv.net/web/mini.swf' />