FLASH INFOS
Coronavirus / La FIF met fin à la Ligue 1 : L'Afad d'Abidjan maintenue                     Coronavirus / La FIF met fin à la Ligue 1 : Le Racing club d'Abidjan sacré champion de Côte d'Ivoire                    
LES DERNIERES NEWS DU SPORT...
CORONAVIRUS / CAN FEMININE 2020
LA CAF JUSTIFIE (ENFIN) SON ANNULATION POLEMIQUE

Pour la première fois depuis 1998, le cycle habituel de la Coupe d’Afrique des nations féminine – tous les deux ans – va être rompu. Et pour la première fois de l’histoire en fait, le grand rendez-vous du football féminin en Afrique est annulé. C’est ce qu’a annoncé la Confédération africaine de football (CAF) le 30 juin dernier.  Cette décision forte a suscité de la déception mais aussi de l’incompréhension, car elle manquait d’explications claires. Un défaut finalement corrigé par Isha Johansen, présidente de la Commission du football féminin à la CAF. Celle-ci s’est exprimée le samedi 11 juillet. Rappelant que « le football féminin est très important pour la CAF », la dirigeante a évoqué des « circonstances hors de (notre) contrôle » qui ont rendu la tenue de la CAN féminine 2020 en fin d’année impossible.

Il manquait un document crucial aux offres du Nigeria et de la Guinée, candidats à l'organisation après le Congo-Brazzaville

Celle qui occupe aussi la fonction de présidente de la Fédération sierra-léonaise de football a d’abord évoqué le désistement du pays-organisateur initialement prévu, le Congo-Brazzaville, en juillet 2019. Il a fallu trouver un nouveau pays pour accueillir cette CAN qui devait réunir pour la première fois 12 équipes (contre 8 lors de chacune des 13 premières éditions). « L’offre a été rouverte et nous avons reçu des propositions du Nigeria et de la Guinée », dévoile Isha Johansen. Mais dans ces deux offres, un document essentiel était manquant à chaque fois : une lettre de soutien de la part des gouvernements respectifs. « Si vous ne pouvez pas obtenir une lettre de soutien du gouvernement, cela devient complexe et problématique sur le long terme. On ne peut pas organiser une compétition sans soutien ou garantie du pays-organisateur », développe Isha Johansen.

Trop de contraintes, de retards et d'incertitudes liés au Covid-19

L’annulation de la CAN féminine 2020 est aussi due, sans surprise, à la pandémie de Covid-19 qui a provoqué la suspension des compétitions partout dans le monde. « Le calendrier des éliminatoires a dû être repoussé indéfiniment », note la dirigeante. Et ce n’est pas le seul. L’ensemble du calendrier des compétitions de la Fifa a été chamboulé. Résultat, « il ne restait que deux fenêtres possibles pour les éliminatoires : en septembre et en octobre. (…) Il était vraiment très improbable que nous ayons été en mesure d’honorer ces matches en prenant en considération les voyages, les restrictions partout sur le continent… » poursuit-elle. Isha Johansen est formelle : « Ce n’est pas le fait de ne pas répondre aux attentes de chacun, ou de choisir l’option facile d’annuler la CAN féminine 2020 juste parce qu’il s’agit de football féminin. C’est bien parce que nous sommes face à des circonstances évidentes qui sont hors de notre contrôle. (…) Nous avons envisagé toutes les options encore, encore et encore, pour trouver la meilleure solution. Mais il n’y en avait pas d’autre. »

« Le football féminin en Afrique rebondira avec style et sera encore plus fort »

La présidente de la Commission du football de la CAF ne jette aucune pierre aux gouvernements qui ne pouvaient se porter garants de l’organisation de cette CAN. Chaque pays a d’autres priorités « à cause du Covid-19 qui a perturbé chaque économie dans le monde ». Elle estime qu’il est « préférable d’en rester là et d’attendre de meilleurs jours », surtout que la CAF planche déjà sur « l’organisation et la recherche d’un pays-hôte pour la CAN 2022, qui servira aussi d’éliminatoires pour la Coupe du monde féminine 2023 ». « Le football féminin en Afrique rebondira avec style et sera encore plus fort. Il ne peut que s’améliorer », promet Isha Johansen. « Dans la vie, certains défis sont là pour vous éprouver et vous rendre meilleurs, en particulier quand il s’agit de se relever face à certaines situations. C’est exactement ce qui est en train de se passer pour le football féminin durant cette pandémie de Covid », conclut la Sierra-Léonaise.

RFI

DERNIERES NEWS...
ELEPHANTS : GERVINHO ET SEREY DIE DE RETOUR !
VOIC LES DIX FEMMES QUI SE FONT REMARQUER !
VARDY BAT LE RECORD DE DIDIER DROGBA
AURIER LUI ENVOIE UN MESSAGE EMOUVANT
LA COMMISSION ELECTORALE VALIDE DEUX CANDIDATURES
MBAPPE ABSENT TROIS SEMAINES !
AUBAMEYANG PROPULSE ARSENAL EN FINALE
SERGE AURIER : « J'AI CONFIANCE EN LA JUSTICE »
« JE VEUX ALLER DE L'AVANT AVEC MON CLUB"
LEEDS VEUT BLINDER BIELSA !
LE FRERE CADET DE SERGE AURIER EST DECEDE
UN ENFANT DE 12 ANS LUI TIENT DES PROPOS RACISTES
FIN DE LA SAISON, AUCUN TITRE DECERNE
KLOPP PARTIRA EN…2024
KALHUNO ATTERRIT A BOTAFOGO AU BRESIL
HOMME DU MATCH


HOMME DU MATCH ,DATRO, LE SAUVEUR A SAN PEDRO ! Le jeune attaquant vedette de l'Afad, Fofana Datro David, a été l'Homme du match FC San Pedro // Afad comptant pour la 14ème journée en retard de la Ligue 1. Cette rencontre disputée le jeudi 6 février dernier au stade Auguste Denise de San Pedro, a été remportée (1-0) par les Académiciens. Lire +