entry image

COACH AMANI YAO LAMBERT CESAR : << JE VEUX IMPOSER MA MARQUE A L'AFAD-PLATEAU>>

   

Après deux journées de la Ligue 1, saison 2021-2022, l'AFAD-Plateau a enregistré une défaite (0-1 contre LYS Sassandra) le samedi 20 novembre 2021 au stade Robert Champroux et une victoire (1-0) face au Sporting Club de Gagnoa au stade Biaka Boda le samedi 27 novembre dernier. Un bilan non alarmant qui donne de l'espoir au nouveau coach Amani Yao Lambert César. Dans ce premier entretien qu'il nous a accordé, il révèle la marque qu'il veut imposer à son équipe…

Après deux journées de la Ligue 1, quel commentaire pouvez-vous faire par rapport à la prestation de vos joueurs ?

Sur le plan comptable, nous avons pris 3 points sur 6. Et, c'est à l'extérieur à Gagnoa que nous avons enregistré nos trois premiers points. Dans un match extrêmement difficile. Nos joueurs ont été mentalement costauds même si dans le jeu, ils n'ont pas été fameux. Nous en sommes sortis avec la victoire, parce que nos "enfants" sont allés jusqu'au bout. L'essentiel était de gagner. Et c'est ce que nous avons fait. Je pense que c'est bon pour le moral. Il va falloir maintenant engranger d'autres  points pour la suite du championnat.

N'avez-vous pas eu peur pour ce match au stade Biaka Boda de Gagnoa après la défaite contre le LYS lors de la 1ère journée ?

Non. Pas du tout. Je n'ai jamais été ébranlé. Vous savez, la Ligue 1 est un marathon qui va durer jusqu'à 26 journées. Il faut donc être endurant. Mais, il faut surtout être constant dans le jeu, dans les prestations, dans la prise ds points. Parce que n'est champion que celui qui enregistre le plus grand nombre de points. Cela dit, ce n'est pas cette première défaite contre LYS qui allait nous ébranler ou m'ébranler personnellement. Une chose est sûre, nous continuons à travailler pour essayer de faire progresser l'équipe qui, il ne faut pas l'oublier, a été remaniée à 95%.

Justement, pourquoi avoir opté pour cette politique de remaniement à 95% de votre équipe et surtout avec plusieurs jeunes ?

Ecoutez, la nouvelle politique des dirigeants du club consiste à avoir plus de jeunes afin de les aguerrir et avoir un retour sur investissement à la longue. Mais, en même temps, il y a la compétition qui est là aussi. Notre grosse mission, c'est donc de les faire aguerrir le plus rapidement possible. Pour ce faire, nous devons tout faire pour prendre d'ores et déjà les bons points au début du championnat. Pour avoir la chance de nous maintenir après. Si cette option réussie, nous allons viser le haut du classement après. Il nous revient, en tout cas, de mettre les bouchés-double afin d'atteindre ces objectifs-là. 

C'est vrai que certains de ces jeunes sont pétris de classe à première vue. Mais, n'est-ce pas un risque quand on sait que l'endurance pourrait faire défaut à un moment donné de la compétition ?

C'est notre rôle de mettre ces jeunes-là dans le bain. C'est vrai qu'ils viennent pour la plupart de la Ligue 2 et de la D3 et qu'ils n'ont, évidemment pas l'expérience de la Ligue 1, mais, ils ont de la qualité en eux qu'il faut exploiter. Tout est possible. Notre chance, c'est qu'ils ont du potentiel et sont réceptifs. Nous allons essayer de faire la formation dans la compétition. C'est peut-être très difficile, mais, j'espère que nous arriverons au bout de nos objectifs.

Vous effectuez votre retour à la <<maison AFAD>> en tant qu'entraîneur, quels sont les objectifs que les dirigeants du club vont ont assignés ?

Ils nous ont clairement demandé de bâtir un bon groupe cette année et de relancer en même temps la formation par le bas. Avec pour objectif d'éviter désormais de faire des recrutements de plusieurs nouveaux joueurs à la fois en début de saison. C'est dans cette optique-là que je suis là. C'est certes difficile à faire, mais je vais essayer de m'y mettre avec l'apport de mes collaborateurs de l'encadrement technique.

C'est où que se fera cette formation des joueurs dont vous parlez ?

Nous allons mettre en place une équipe réserve en dessous de l'équipe première. Afin qu'à l'avenir, nous puissions faire monter des joueurs de cette réserve qui le méritent. C'est un coup que nous allons tenter de réussir à notre manière.

Quelle est la <<marque Amani Yao>> que vous voulez imposer à cette équipe de l'Afad-Plateau ?

C'est d'arriver à faire jouer collectivement ces enfants-là. De produire du beau football. Ce n'est pas facile, parce qu'ils viennent tous d'horizons divers. Mais, ils sont obligés de se soumettre. Car, c'est ma philosophie du jeu. Je n'y peux rien. Partout où je passe, J'impose ma marque. C'est ce que je veux faire à l'AFAD-Plateau

Après avoir battu le Sporting Club de Gagnoa sur ses bases le week-end dernier, votre équipe sera face à son homologue de l'ASI d'Abengourou ce samedi 4 décembre 2021 au stade Robert Champroux à l'occasion de la 3ème journée de la Ligue 1…

C'est sûr que tous les matches seront difficiles dans ce championnat. Nous jouerons effectivement contre une équipe de l'Asi qui a gagné son deuxième match contre LYS de Sassandra qui nous a gagnés lors de la 1ère journée. Ce sera un match ouvert. Notre objectif étant d'avoir de la constance, on fera tout pour arracher les trois points.

Interview réalisée par Jean-Claude DJAKUS

 

 

 

Poster un commentaire